Partagez | .
 

 et là... c'est le drame ! (blaise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
MessageSujet: et là... c'est le drame ! (blaise)   Jeu 21 Fév 2013 - 18:49

Et sinon, le mieux se serait que tu te payes un domestique parce que si ça continue, je vais pas traîner à rendre le tablier.
Blaise & Ginny
Blaise Zabini… Sans doute LA personne que la jeune Weasley ne portait pas sur son cœur à Poudlard… Rien de bien grave, direz-vous, tout le monde a des ennemis… Certes, si l’ignorance avait longtemps été l’arme de la rouquine ces dernières années, voilà qu’à présent elle se retrouvait liée au jeune homme sans le vouloir. Elle n’avait rien vu arriver, elle avait juste pu voir le piège se refermer sur elle sans pouvoir rien faire. Elle était passée de la fille indépendante, avec un caractère bien trempé au mouton du Serpentard et cela la répugnait au plus haut point. Si la situation aurait été autre, elle l’aurait sans doute envoyé promener comme elle le faisait souvent mais malheureusement, c’était évidemment totalement différent.

Après une journée de cours éprouvante, la jeune Gryffondor avait été courir pendant une demi-heure histoire de se vider la tête. Elle avait toujours été très sportive, en premier lieu pour pouvoir se défouler, étant du genre boule de nerf, ce n’était pas superflu la concernant. Après avoir fini sa course, elle commença à se diriger vers sa Salle Commune, histoire de prendre une bonne douche puis, machinalement, elle lança un regard vers son téléphone portable. Aucun message, elle poussa un léger soupire de soulagement, cela faisait bien trois heures que Blaise lui foutait une paix royale et autant dire que ce genre de cas se faisait de plus en plus rare. Une bonne douche plus tard, elle se rhabilla et se décida à se rendre à la bibliothèque, moyennement motivée à l’idée de faire ses devoirs mais avait-elle réellement le choix ? Marchant d’un pas rapide, l’esprit un peu ailleurs, elle ne vit pas un élève de 12th arriver au détour du couloir et lui rentrer dedans de plein fouet, faisant tomber les livres que la jeune fille tenait dans les bras dans sa foulée. Le jeune homme, qui le dépassait d’une tête, poursuivit sa route sans vraiment prêter attention à la rouquine qui ne pouvait s’empêcher de pester à haute voix : « C’est pas la peine de t’excuser surtout et ne m’aide pas, ça va je vais me débrouiller ! » Continuant à parler dans le vide et après avoir ramassé ses livres, elle leva les yeux, toujours accroupit en remarquant qu’un élève se tenait face à elle, ayant une pleine vue sur ses jambes, à une dizaine de centimètres seulement, visiblement en train de l’attendre. Elle se releva et soupira en voyant de qui il s’agissait… « Zabini… Il ne manquait plus que toi tiens… » Déjà furax, elle aurait pu largement se passer de tomber nez-à-nez avec le Serpentard qui, lui, semblait plutôt satisfait de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment.
.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: et là... c'est le drame ! (blaise)   Jeu 21 Fév 2013 - 19:30


t’es si bonne pour faire la bonne, rouquine.
blaise & ginny.

Chose impossible à ignorer en regardant le visage de Blaise, c’est qu’il est content. Son visage foncé est éclairé par un sourire illuminant (ou illuminé?) alors qu’il traverse tranquillement les couloirs de Poudlard, son uniforme placé négligemment sur son corps finement musclé. Il sort tout juste de sa salle de mécanique (il songe même à faire graver son nom sur la porte), maintenant l’heureux propriétaire d’un minuscule chaton robotisé. Alors lorsqu’il croise la belle rouquine qu’est Ginny Weasley, penchée pour ramasser ses livres, il ne peut que laisser son regard se promener un moment avant de se placer devant elle. Aussitôt que les deux regards bleus se croisent, la jeune fille soupire avant même qu’il ait le temps d’ouvrir la bouche. Si c’est pas être mélodramatique, ça. « Zabini… il ne manquait plus que toi, tiens, » lui dit-t-elle, visiblement furieuse. Le sourire du mulâtre ne s’en retrouve que plus prononcé. « Tu pourrais au moins faire semblant d’être contente de me voir, » répond-t-il avant de s’appuyer contre le mur. « Je te pardonne si tu m’amènes une bière, » continue-t-il en lui lançant un clin d’œil.

Il sait qu’elle déteste se faire ordonner un peu partout, mais en toute franchise, Opium adore la faire rager. Et c’est pas de sa faute si elle a tellement à perdre en lui désobéissant. Ginevra n’avait qu’à faire attention, maintenant, elle est devenue le nouveau jouet favori du Serpentard dérangé, qui ne rate jamais une occasion pour la tourmenter un peu plus. Il attend, curieux, de voir jusqu’où sa patiente peut aller. Tant qu’elle ne dit rien, lui, il en profite, l’harcelant sans ménagement pour lui demander n’importe quoi. Comme maintenant, il lui demande de lui apporter une bière, alors qu’il a une flasque rempli d’un alcool bien plus fort dans la poche intérieure de son uniforme. Zabini sans de l’alcool? Ça serait du jamais vu.

© Mzlle Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: et là... c'est le drame ! (blaise)   Ven 22 Fév 2013 - 10:29

Et sinon, le mieux se serait que tu te payes un domestique parce que si ça continue, je vais pas traîner à rendre le tablier.
Blaise & Ginny
Ginny détestait le sourire sur le visage de Blaise mais ce qu’elle détestait par-dessus tout, c’était de se dire que quoiqu’elle fasse, elle serait obligée de céder aux envies du jeune homme ce qui devait être totalement jouissif pour lui. Parfois, elle se demandait comment elle avait pu en arriver là, comment elle, qui était loin d’être crédule, avait pu se faire piéger à ce point. En tombant nez-à-nez avec lui à ce moment-là, elle aurait pu l’ignorer, partir, fuir en quelque sorte… A quoi bon ? Déjà, elle n’était absolument pas le genre de personne à fuir devant ses problème et puis si elle partait, qu’est-ce qu’il se passerait ? La réponse lui paressait plus qu’évidente, Blaise s’empresserait de lui téléphoner et elle se retrouverait forcée de faire demi-tour, ce qui était encore plus réducteur selon elle. Alors qu’elle le fixait dans les yeux, la mâchoire crispée et le regard noir, elle pensait à présent que ses plans pour la soirée allait certainement être de nouveau compromis et, qu’une fois de plus, elle serait probablement forcée de devoir faire ses devoirs à une heure plus que tardive, au coin du feu dans sa Salle Commune. « Tu pourrais au moins faire semblant d’être contente de me voir, » Mais oui, il ne manquait plus que ça… S’il y avait bien une personne qu’elle n’avait pas envie de croiser, c’était bien Blaise et elle ne sauterait certainement pas de joie à chaque fois qu’elle passerait du temps avec lui. Elle était bonne comédienne certes, mais elle n’avait certainement pas la tête à faire semblant d’apprécier le Serpentard, et puis elle avait sa fierté après tout, le jeune homme l’avait suffisamment diminuée ses derniers mois pour remuer le couteau dans la plaie. « Je te pardonne si tu m’amènes une bière, » Et voilà, c’était reparti… Du vu et revu, la rouquine était plus que lassée et était suffisamment énervée pour qu’il en rajoute davantage… Mais bien sûr, il faisait exprès de profiter de la situation pour la rendre encore plus désagréable qu’elle ne l’était déjà.

Elle fronça les sourcils tout en plaquant ses livres contre sa poitrine, n’étant visiblement pas à même de jouer à ce genre de petit jeu, surtout à ce moment précis. « T’as pas l’impression que j’ai autre chose à faire là ? Et puis des bières je suis sûre que tu en caches suffisamment dans ton dortoir pour au moins une bonne semaine au moins, c’est un secret pour personne, t’as qu’à aller te les chercher tout seul, ça te changera. » Elle cherchait toujours à se rebeller, elle ne pouvait s’empêcher de lui répondre, de sortir de ses gonds, même si à chaque fois c’était lui qui prenait le dessus, à son plus grand désarroi. Mais non, elle ne se laisserait pas faire cette fois-ci, pas si vite, c’était trop facile. « Et jamais de la vie je ne ferai semblant d’être contente de te voir, si tu as envie qu’on te saute dans les bras et qu’on joue les groupies avec toi, cherche toi quelqu’un d’autre parce que tu n’arriveras à rien avec moi. » Déjà que certains à Poudlard croyaient que la rouquine en pinçait pour lui, il n’y avait plus qu’elle ait l’air satisfaite de la présence du Serpentard pour que la rumeur ne prenne davantage d’ampleur…
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: et là... c'est le drame ! (blaise)   

Revenir en haut Aller en bas
 

et là... c'est le drame ! (blaise)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Interventions du Gouvernement Suite au Drame de Nerette
» Caniche de 13 ans drame familial risque le refuge (34)
» Le drame d’Haiti : Aide humanitaire… ! Qui en bénéficie ?
» Blaise Zabini
» Génocide émotionnel, Blaise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
…behind the veil ❞ :: ☆ 4, 3, 2, 1 Fun :: We'll try to exorcise this place-